Portrait

Mélanie Wullschleger-Lacroix | Andrea FischerRebekka BrämAnna Liechti

a cappella de zurich

Les dezibelles: voici 4 jeunes femmes qui, en septembre 2009, ont décidé de diversifier la scène
a cappella suisse en formant ce quatuor. Ayant chanté ensemble dans la chorale «Jugendchor Zurich» du conservatoire de musique de Zurich sous la direction de Michael Gohl, elles partagent depuis nombreuses années une coopération musicale commune et se sentent à l’aise dans plusieurs styles et époques de musique différentes.

C’est ainsi que les dezibelles se sont bâties un vaste répertoire, incluant des pièces classiques, passant aussi par la musique folklorique internationale jusqu’au jazz et style pop, tout en intégrant chorégraphies et éléments comiques dans leurs spectacles.

En automne 2015, le groupe a participé au concours d’a cappella renommé «Jugend Kulturell Förderpreis 2015» à Hambourg, leur premier défi à l’étranger, et y ont remporté le premier prix du jury. Depuis, les dezibelles sont aussi actives en Allemagne et se sont réjouies de leur premier spectacle en France, à Leers en septembre 2017. Il y a 4 ans, elles ont enregistré leur premier CD «sturm & gsang» (traduction littérale : «tempête et chant»). Leur deuxième CD «nachtschattenklänge» (traduction littérale : «sons des ombres et de la nuit») est sorti en octobre 2016.

Mélanie Lacroix – propage du flair international

Portrait Melanie Lacroix

Le talent linguistique des dezibelles, originaire du Québec, enseigne l’anglais et le français à Zurich. Dans ses rares temps libres, on la trouve couchée sur son matelas de yoga, dans un hammam ou à Disneyland. On lui dit souvent que son accent suisse allemand est charmant, mais il faut avouer que sa prononciation des pièces francophones et anglophones fait son effet – sans même parler de son soul.

Rebekka Bräm – planifie pour 4

Portrait Rebekka Braem

La petite audacieuse des dezibelles vient de conclure ses études de chant au conservatoire de musique de Lucerne et a récemment émigré à Vienne en Autriche. Elle passe maintenant la plupart de son temps dans des trains et avions ; entretemps elle chante dans des opéras ou fonde une nouvelle entreprise. Quelquefois, elle aussi fait un arrangement musical pour les 4 demoiselles et, grâce à ses prouesses d’organisatrice, elle s’assure que celles-ci n’aient pas trop de temps libre en dehors de dezibelles.

Anna Liechti – s’occupe des sons graves

Portrait Anna Liechti

La petite dernière des dezibelles est en train de compléter ses études de master en communication organisationelle et travaille à temps partiel en tant qu’éditrice d’un blog culinaire. Anna est aussi très active : on la retrouve souvent avec ses chaussures de jogging à la main, dans un centre sportif ou sur une piste de danse. Anna est la seule des dezibelles qui reste fidèle à son registre, offrant à tout temps une voix d’alto stable et fiable.

Andrea Fischer – donne le ton

Portrait Andrea Fischer

Le diapason des dezibelles et arrangeuse de première classe a fait des études de musique pédagogique, avec le chant comme discipline principale, à la haute école d’Art de Zurich (ZHDK). Lorsqu’elle n’est pas en train de partager sa passion pour la musique avec de jeunes adolescents, elle poursuit une formation continue comme chef de chœur, chante au sein d’autres projets d’ensembles musicaux et gravit de temps en temps une montagne.